Lola Blabla

Cookies au sucre brun

Miniature cookies

Moi qui ne suis pas fan de cookies, j’ai adoré cette recette. La faute au sucre brun, une fois encore? Je crois bien!

 Ils ne sont pas secs du tout, ont une texture un peu sablée et un goût presque caramélisé. Ils ont fait l’unanimité !

Ingrédients :

  • 1 œuf
  • 125 de sucre de canne non raffiné
  • 100g de beurre mou
  • 225g de farine
  • 150g de chocolat à patisserie
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille
  • 1 pincée de sel

Préparation :

A l’aide d’un bon couteau, tailler le chocolat en grosses pépites. Vous pouvez utiliser des pépites du commerce, mais elles seront plus petites et moins fortes en chocolat. Réserver.

Fouetter le beurre avec le sucre jusqu’à l’obtention d’un mélange presque mousseux. Ajouter l’oeuf, l’extrait de vanille, le sel et les pépites de chocolat. Enfin, ajouter la levure chimique et la farine. Vous obtiendrez une pâte consistante.

Sur une plaque recouverte de papier cuisson, à l’aide d’une cuillère à café, former des petits tâts de pâte.

Enfourner une quinzaine de minutes (à adapter selon la puissance de votre four, mieux vaut les surveiller) à 180° dans un four préalablement préchauffé.

Rendez-vous sur Hellocoton !

César aime le quinoa

Miniature salade César

Une salade César, oui, mais avec du quinoa. Le quinoa remplace la chapelure autour du poulet et quand on le grille à la poêle, ça croustille tout autant. 

Pour le reste, on reste classique … Le résultat? Une salade gourmande, équilibrée, et plutôt healthy si on garde la main légère sur l’huile d’olive (le piège!).

Ingrédients (pour 2 assiettes) : 

  • une demi-salade verte
  • 2 tomates
  • 2 escalopes de poulet
  • 75g de quinoa cru
  • un oeuf
  • farine
  • graines de sésame
  • 100g d’allumettes de bacon
  • baguette de pain (10cm environ)
  • une gousse d’ail
  • 50g de parmesan non râpé
  • huile d’olive
  • moutarde
  • vinaigre balsamique
  • sel et poivre

Préparation :

Faire cuire le quinoa dans 2 fois son volume d’eau. Laisser refroidir dans un récipient type cul de poule. Assaisonner avec du sel et du poivre, et ajouter des graines de sésame (une petite poignée). Bien mélanger.

Emincer le poulet en petits cubes. Dans 2 autres récipents, mettre l’oeuf battu et la farine (quelques cuillères à soupe).

Plonger les dés de poulets dans le bol de farine de sorte que chaque cube soit bien enrobé. Puis, verser les dés dans l’oeuf battu. Prendre chaque cube pour le rouler dans le quinoa afin qu’il soit entièrement recouvert. Réserver.

Eplucher et émincer la gousse d’ail très finement, et la mélanger à une cuillère à soupe d’huile d’olive. Couper la baguette en petits segments, et tartiner sur chaque morceau le mélange à base d’ail. Réserver.

A l’aide d’une mandoline ou d’un économe, former des copeaux de parmesan. Réserver.

Préparer une vinaigrette en émulsionnant une cuillère à soupe d’huile d’olive avec une cuillère à café de moutarde. Ajouter une cuillère à café de vinaigre balsamique, et une cuillère à soupe d’eau froide. Bien mélanger et réserver.

Dans une poêle, faire chauffer de l’huile d’olive. Placer les morceaux de poulets et laisser cuire à feu moyen une dizaine de minutes, en les retournant à feu moyen.

Placer dans le four, sur une plaque, les croutons de pain maison pendant environ 10 minutes à 180°.

Mettre sur le feu les allumettes de bacon.

Pendant que les différentes préparations cuisent, dresser les assiettes. Disposer la salade verte et la tomate, et la vinaigrette. Une fois la cuisson terminée, ajouter les croutons, le bacon et le poulet. Recouvrir de copeaux de parmesan.

A manger bien chaud !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Focaccia aux graines et lardons

P1010212

Une recette hybride entre une focaccia (pâte levée à l’huile d’olive, habituellement garnie d’herbes aromatiques uniquement), et une pizza, aussi sympa à l’apéro en petits cubes que servie avec une salade pour un repas simple.

Les différents temps d’attente peuvent dissuader : il faut compter environ 1h30 au total sans la cuisson, mais on peut s’occuper pendant que la pâte lève. Il suffit juste de ne pas s’absenter longtemps (pas plus de 20 minutes). Cette contrainte mise à part, la recette est extrêmement simple, quasiment inratable.

P1010204

Pour le modus operandi, je me suis inspirée de cette recette.

Ingrédients :

La pâte : 

  • 250g de farine
  • 10g de levure de boulanger fraîche (au rayon pain de votre supermarché, ou dans votre boulangerie)
  • 150cl d’eau à peine tiédie
  • 4g de sel
  • 7g d’huile d’olive

L’émulsion :

  • 15cl d’eau
  • 15g d’huile d’olive
  • une pincée de sel

Attention : l’eau n’a pas la même densité que l’huile. Si 15cl d’eau = 15g d’eau, ce n’est pas vrai pour l’huile. Le plus simple est d’utiliser une balance de cuisine pour la mesure avec précision.

La garniture :

  • 50g de lardons
  • 50g de comté râpé
  • graines de votre choix (j’utilise des graines de courge et de tournesol)

Préparation :

Diluer la levure de boulanger dans l’eau à peine tiédie (une eau trop chaude « tuerait » la levure, qui est un organisme vivant. Cela l’empêcherait de lever correctement). Ajouter la farine, le sel et l’huile et pétrissez pendant quelques minutes.

Vous pouvez utiliser un robot, mais cela fonctionne très bien à la main.

Former une boule de pâte et la disposer dans un cul de poule, ou un autre récipient qui va au four. Recouvrir très légèrement la boule de pâte d’huile d’olive et la placer au four à 30/40° pendant 10 minutes.

Après cette première pousse, placer la boule de pâte sur une plaque de four et la remettre au four pendant 10 minutes.

Puis, étaler la boule de pâte afin d’avoir une épaisseur de 1 à 2 cm, et la laisser lever 20 minutes dans le four, toujours à même température.

Pendant ce temps, préparer l’émulsion d’eau et d’huile d’olive en les mélangeant avec un fouet. Après les 20 minutes de pousse, former des trous dans la pâte (avec les doigts, très simplement) et verser dans chaque trou une petite cuillère d’émulsion. Ajouter les graines, puis les lardons et le comté. Remettre dans le four pendant 20 minutes pour une dernière phase de pousse avant la cuisson.

Enfin, cuire la focaccia à 180° pendant 20 minutes. Servir immédiatement – c’est meilleur chaud !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Entremet chocolat marron

IMG_3003

Un article très différent de ce que je publie généralement, mais finalement ce que je préfère en cuisine ! Un entremet, composé de quatre couches différentes, et qui demande un certain temps de préparation de toute évidence. Jusqu’au dernier moment, le stress : « est-ce que ça va tenir » ? C’est ce que j’aime !

Entremet choco-marron

J’ai imaginé ce gâteau pour l’anniversaire de mon papa. C’est le premier de ce genre que je réalisais, et à chaque fois que je l’ai fait il a été plébiscité. L’harmonie chocolat – marron – noisettes est très harmonieuse. Certains détails sont importants, notamment utiliser du chocolat noir afin que le résultat ne soit pas trop sucré (ma hantise). Les noisettes sont intégrées sous 2 formes différentes : en poudre, et concassées pour apporter un peu de croquant et jouer avec les textures.

Sans plus attendre, la recette !

Entremet choco-marron

Ingrédients (pour un cercle de 26cm) :

Première couche : le biscuit chocolat noisettes

  • 3 œufs
  • 80g de sucre
  • 30g de cacao en poudre
  • 10g de maïzena
  • une cuillère à café de levure
  • une cuillère à café d’extrait de vanille
  • 50g de noisettes concassées
  • 50g de noisettes en poudre

Deuxième couche : crème de marrons

  • 250g de crème de marrons

Troisième couche : gelée chocolat noisettes

  • 200g de chocolat noir à 74%
  • 4 feuilles de gélatine
  • 75g de noisettes concassées
  • 25cl d’eau

Quatrième couche : mousse de marron

  • 500g de crème de marron
  • 3 feuilles de gélatine
  • 40cl de crème liquide à 30% de matière grasse

Décor : chocolat en poudre amer (type van houten)

 

Préparation :

1) Le biscuit chocolat noisettes

Séparer les blancs des jaunes et monter les blancs en neige avec une pincée de sel. Réserver.

Blanchir les jaunes d’oeufs avec le sucre. Ajouter la maïzena, la levure, le cacao, les noisettes en poudre et concassées et mélanger.

Ajouter délicatement les blancs en neige à la préparation en veillant à ne pas les casser.

Préchauffer le four à 180°. Beurrer un moule de 26 cm ou légèrement plus grand, et y verser la pâte. Enfourner pour 15 minutes.

2) La gelée choco noisettes

Pendant que le biscuit cuit, s’atteler à la préparation de la gelée (couche n°3).

Faire fondre au bain marie 200g de chocolat noir (74%) avec 25cl d’eau.

Pendant ce temps, faire ramollir les feuilles de gélatine dans de l’eau froide. Lorsque le chocolat est fondu et lisse, ajouter les feuilles de gélatine bien essorées et remuer vigoureusement afin de les dissoudre complètement. Ajouter les noisettes concassées.

Réserver.

3) La mousse de marron

Placer la crème au congélateur (conseil pour réussir sa chantilly!).

Faire réchauffer la crème de marron à feu doux. Pendant ce temps, faire ramollir les feuilles de gélatine dans de l’eau froide.

Lorsque la crème est chaude, ajouter les feuilles de gélatine bien essorées et remuer vigoureusement. Réserver hors du feu.

Sortir la crème du congélateur et la monter en chantilly.

Ajouter délicatement la crème chantilly à la crème de marron et réserver.

4) Le montage

Dans un cercle ou un moule à charnière de 26 cm, placer le biscuit choco noisettes.

Etaler sur le biscuit une couche de crème de marrons.

Recouvrir avec la gelée choco noisettes, et enfin avec la crème de marron.

Réserver au froid pendant quelques heures (2 à 3 heures minimum).

Avant de servir, saupoudrer l’entremet avec du cacao amer, et prier pour qu’il se démoule bien!

Entremet choco-marron

Rendez-vous sur Hellocoton !