Lola Blabla

L’apéritif dinatoire

Entre amis, Entrée | 3 janvier 2011 | By

C’est la grande mode en ce moment, et non sans raison : un apéro dinatoire, c’est super sympa.

Déjà, difficile de faire plus convivial : tout le monde s’installe dans un canapé autour de la table basse, pas besoin de dresser une table selon les usages. Ensuite, Madame (ou Monsieur, pour les progressistes) n’est pas obligée de passer la moitié de la soirée en cuisine pour faire cuire les steaks / débarrasser les assiettes / apporter le fromage et j’en passe. Tous les plats sont posés sur la table, et chacun se sert selon ses envies. Et puis il faut bien l’avouer, l’apéro dinatoire c’est bien pratique parce que ça fait de la vaisselle en moins. Des verres, quelques plats, des piques en bois et le tour est joué !

Crédit photo : Getty images

Mais alors, qu’est ce qu’on mange dans un apéro dinatoire ?

Il y a les traditionnels, que l’on retrouve à chaque fois à l’apéro, ceux dont vous tenez la recette de votre grand-mère, recette que vous connaissez d’ailleurs par coeur, et qui sont assurés de plaire … mais qui risquent de ne pas épater grand monde !

L’exemple type : le cake salé.

Pour ma part, j’ai une recette type que je décline avec différents ingrédients.

Pour la base de la pâte, il vous faudra :

  • 250g de farine
  • 8 cl d’huile d’olive
  • 10 cl de lait
  • 3 oeufs
  • un sachet de levure chimique
  • une pincée de sel et de poivre

On remue le tout, et on ajoute quelques ingrédients pour donner du goût à tout ça.

Ma recette préférée, c’est le cake fêta – lardons. A vous d’être inventifs ;)

Bien sur, on verse la pâte dans un moule à cake et on recouvre de gruyère râpé pour gratiner avant d’enfourner 20 minutes à 180°, puis baisser la température du four à 160° et laisser cuire encore 30 minutes.

Télécharger la fiche recette

Ensuite, il y a les idées à la mode, celles qui font chic, que l’on retrouve dans toutes les hautes sphères de la cuisine, et si vous avez envie d’entendre un «wahhouuuu» enthousiaste et ébahi lorsque vous amènerez votre plateau sur la table, alors il n’y a plus à hésiter : c’est ce qu’il vous faut.

L’exemple type : les verrines et autres bouchées à la cuillère

Là, vous n’aurez d’autres limites que celles de votre imagination. Et même si c’est pas très bon, on s’en fiche, c’est beau !

Recette de salade nordique :

Ingrédients (pour 6 verrines) :

  • 2 endives
  • 1 pamplemousse
  • 2 kiwis
  • 2 tranches de saumon fumé
  • une petite boîte de thon blanc
  • 150g de fromage de chèvre frais
  • une sauce à base de vinaigre balsamique

Préparation :

Couper finement les ingrédients et les disposer de manière harmonieuse dans les verrines.

Télécharger la fiche recette

Et si aucune de ces catégories ne vous met à la bouche, vous pouvez vous lancer dans une recette plus exotique. Pour peu que vos invités soient des voyageurs dans l’âme, et succès garanti !

L’exemple type : les makis et sushis

Tout le monde en a déjà mangé dans un restaurant japonais. Forcément. Et force est d’avouer que ça en jette. On a l’impression qu’il faut des années de technique pour arriver à ce résultat. Alors qu’il suffit de prendre le coup de main en s’entraînant une ou deux fois. Alors pourquoi se priver !

Crédit photo : Getty images

Là encore, libre à vous de varier les recettes.

Ingrédients de base (pour une quarantaine de makis) :

  • 5 Feuilles d’algue
  • Un gros verre de riz japonais
  • Sauce soja sucrée
  • Natte de bambou pour le dressage (ou à défaut du film plastique)

Faire cuire le riz dans 2 fois son volume d’eau, et laisser refroidir pendant une heure ou deux.

Positionner une feuille d’algue sur la natte en s’assurant que la partie lisse de l’algue soit contre la natte, et que les 8 traits de découpe soient perpendiculaires aux bambous.

Y étaler le riz en fine couche.

Ensuite, on dispose les ingrédients choisis en fins morceaux sur une des extrémités, parallèlement aux bambous. Par exemple, j’aime bien mélanger avocat et saumon fumé, ou encore thon et asperges.

Enfin, on roule de manière très serrée la feuille d’algue dans la natte et on la découpe selon les traits.

A manger avec de la sauce soja sucrée quand on aime le sucré salé, nature sinon.

Télécharger la fiche recette
Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

  1. Leave a Reply

    Co.
    27 janvier 2011

    Les makis sont nos amis, il faut les aimer aussi !

    Je me lasse pas de ton blog ;)

    • Leave a Reply

      Lola Blabla
      29 janvier 2011

      Merciiii =)
      Par contre, j’ai du mal à trouver le temps de publier de nouveaux articles ici …
      Je vais essayer de faire quand même des mises à jour régulières !

  2. Leave a Reply

    anne-c botz
    20 février 2011

    comment daites vous avec les feuilles d’algues moi quand jai humidifié la feuille une odeur horrible est apparu est ce normal ??
    anne-c

    • Leave a Reply

      Lola Blabla
      22 février 2011

      Bonjour,
      En fait je n’humidifie pas les feuilles d’algues : quand on étale le riz par-dessus, ça les rend suffisamment souples pour pour pouvoir les rouler. La « consistance » de la feuille d’algue vient donc par elle-même.

Leave a Comment

You can use these HTML tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>