Lola Blabla

Carrot cake

P1010692

Fini l’été, bienvenue l’automne ! Les feuilles qui tombent, le froid qui s’installe et l’envie de se réconforter avec des pâtisseries de saison. On dit bye-bye aux fruits rouges et on ressort les fruits secs !

C’est la première fois que je faisais un carrot cake, et j’en suis très contente. Il est parfumé (j’ai eu la main lourde sur les épices, mais j’aime ça), on retrouve des saveurs de pain d’épice, mais en plus moelleux. Les noix de pécan apportent un peu de texture, j’aurais aussi dû ajouter du granola mais je l’ai oublié. C’est une occasion d’en refaire un : je suis sure que le granola complète bien le côté crunchy des noix.

Je suis partie de cette recette, avec quelques réajustements. En particulier, j’ai utilisé du sucre de canne non raffiné à la place de la vergeoise. Ce n’est pas au goût de tous, ce sucre est très fort et n’a rien à voir avec le sucre blanc raffiné, mais le parfum de la mélasse s’accorde très bien avec les ingrédients du carrot cake.

Ingrédients :

  • 4 grosses carottes
  • 1 pomme
  • 90g de beurre mou
  • 30g d’huile d’olive
  • 140g de sucre de canne complet non raffiné
  • 3 oeufs
  • le zeste d’une orange
  • 50g de poudre de noisettes
  • 50g de poudre d’amandes
  • 100g de noix de pécan concassées
  • 150g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 50g de granola + une poignée pour le décor

Préparation :

Râper les carottes et la pomme, et réserver.

Mélanger le beurre, le sucre, l’huile. Ajouter les oeufs un à un. A ce mélange, ajouter les zestes d’orange, la poudre d’amandes et de noisettes, puis la farine et la levure.

Mélanger les carottes et la pomme râpées à la pâte, ainsi que les noix de pécan et le granola.

Verser la pâte dans un moule à cake, et la saupoudrer de granola.

Enfourner 1h30 à 160°. Si en fin de cuisson le cake colore trop, le recouvrir d’une feuille de papier d’aluminium.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Muffins pavot rhubarbe

Si vous suivez ce blog régulièrement, vous n’êtes pas sans savoir que depuis mon retour de Stockholm, j’essaie de reproduire un cake à la rhubarbe goûté là-bas. Pour les nouveaux venus, l’épisode 1 est ici.

Et bien, j’ai récidivé, et je me suis lancée (un peu à l’aveuglette) dans une recette de cake pavot rhubarbe. Dans mon souvenir, mon cake parfait avait des petits grains à l’intérieur, je suis partie sur une base de pavot. Je n’ai pas retrouvé mon cake suédois, mais la recette étant tout de même bien sympathique, je la partage avec vous. Cela dit, je persévère, j’y tiens à mon cake ! Attendez vous donc à d’autres épisodes dans la série Quête du parfait cake à la rhubarbe (que nous pourrons appeler QPCR pour plus de concision) 

Cake pavot rhubarbe_1

 

J’ai donc fait un cake et 6 muffins avec le reste de la pâte. Le problème, c’est que la rhubarbe (même en l’ayant fait dégorger au préalable) fait de l’eau en cuisant, le cake manquait donc sérieusement de tenue. Le format mini des muffins permet donc d’avoir un résultat plus présentable, personnellement j’ai préféré. Vous pouvez les accompagner d’un sorbet framboise, ça se marie très bien.

Cake pavot rhubarbe_3

 

Pour le cake, je suis repartie d’une recette de Cuisine Campagne.

Ingrédients (pour une vingtaine de muffins) :

  • 125g de graines de pavot (en vente en magasin biologique)
  • 5 œufs
  • 150g de beurre pommade
  • 175g de sucre
  • 1 paquet de sucre vanillé
  • 125g de poudre d’amandes
  • 400 à 500g de rhubarbe
  • ½ paquet de levure chimique
  • 1 pincée de sel

Préparation :

2 heures avant de commencer, placer les graines de pavot au réfrigérateur et préparer la rhubarbe (cad l’éplucher et la couper en petits cubes et recouvrir de sucre pour la faire dégorger).

Préchauffer le four à 180°C.

Casser les œufs et séparer les blancs des jaunes. Monter le blanc en neige avec le sel et la levure chimique. Ajouter ensuite les deux cuillères à soupe de sucre et continuer à fouetter.

Couper le beurre en petit cube et le mettre dans un saladier. Ajouter le sucre et fouetter jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter les jaunes d’oeufs et bien mélanger.

Mixer les graines de pavot congelées avec la poudre d’amande pendant 5 minutes.

Incorporer petit à petit et en alternance les blancs en neige et le mélange amande – pavot à la pâte. Ajouter à la pâte.

Verser dans des moules à muffins et enfourner pour 30 à 40 minutes.

Télécharger la fiche recette
Rendez-vous sur Hellocoton !

Cake aux saveurs du sud

Quand j’étais plus jeune, je faisais toujours la grimace quand je voyais un plat à base de courgettes arriver sur la table à l’heure du repas. Il faut dire que l’été, les plans de courgette dans le jardin étaient particulièrement performants : nous vivions au rythme de la courgette. Mes parents poussaient le vice jusqu’à en emmener en vacances… Alors que pour ma soeur et moi, vacances rime plutôt avec chips, sandwiches et glaces ! Nous n’étions pas en reste non plus pendant l’hiver puisque grâce à Mister congélateur, les trop pleins de l’été étaient précieusement conservés.

Cake aux saveurs du sud

Aujourd’hui, allez comprendre, j’adore les courgettes. Je les cuisine en général très simplement, avec un filet d’huile d’olive et éventuellement une tomate. Mais pour cette recette, tout droit sortie de mon imagination, j’ai fait un peu plus original : un gâteau de courgette … salé. Au départ, c’était supposé être un cake, mais l’absence de moule à cake et la texture moelleuse et dense de ma réalisation m’ont amenée à repenser la qualification… Voilà donc le gâteau de courgette, aux saveurs du sud !

 

Cake aux saveurs du sud 2

 Ingrédients :

  • 200g de farine
  • 3 oeufs
  • 250g de ricotta
  • 300g de courgette (une courgette de taille moyenne)
  • 100g de chèvre frais
  • 100g de jambon cru
  • 5cl de lait
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 2 cuillères à café de levure chimique
  • 50g de comté râpé ou de parmesan
  • sel, poivre

Préparation :

Préchauffer le four à 180°.

Laver la courgette et la râper finement.

Mélanger la courgette râpée, la farine, la levure chimique, les oeufs (un à un) et la ricotta. Tailler le jambon cru en fines lamelles et ajouter à la préparation.

Ajouter l’huile d’olive et le lait, puis saler et poivrer.

Couper grossièrement le chèvre frais en petits cubes et réserver.

Verser dans un moule couronne (ou un moule à cake) la moitié de la préparation. Répartir les cubes de chèvre (de cette manière il restera des morceaux de chèvre entiers après cuisson) et recouvrir avec le reste de la pâte.

Parsemer de comté ou de parmesan râpé.

Cuire 20 minutes à 180°, puis baisser le four à 160° et laisser cuire encore une demi-heure.

A manger aussi bien chaud que froid !

Télécharger la fiche recette
Rendez-vous sur Hellocoton !

L’apéritif dinatoire

Entre amis, Entrée | 3 janvier 2011 | By

C’est la grande mode en ce moment, et non sans raison : un apéro dinatoire, c’est super sympa.

Déjà, difficile de faire plus convivial : tout le monde s’installe dans un canapé autour de la table basse, pas besoin de dresser une table selon les usages. Ensuite, Madame (ou Monsieur, pour les progressistes) n’est pas obligée de passer la moitié de la soirée en cuisine pour faire cuire les steaks / débarrasser les assiettes / apporter le fromage et j’en passe. Tous les plats sont posés sur la table, et chacun se sert selon ses envies. Et puis il faut bien l’avouer, l’apéro dinatoire c’est bien pratique parce que ça fait de la vaisselle en moins. Des verres, quelques plats, des piques en bois et le tour est joué !

Crédit photo : Getty images

Mais alors, qu’est ce qu’on mange dans un apéro dinatoire ?

Il y a les traditionnels, que l’on retrouve à chaque fois à l’apéro, ceux dont vous tenez la recette de votre grand-mère, recette que vous connaissez d’ailleurs par coeur, et qui sont assurés de plaire … mais qui risquent de ne pas épater grand monde !

L’exemple type : le cake salé.

Pour ma part, j’ai une recette type que je décline avec différents ingrédients.

Pour la base de la pâte, il vous faudra :

  • 250g de farine
  • 8 cl d’huile d’olive
  • 10 cl de lait
  • 3 oeufs
  • un sachet de levure chimique
  • une pincée de sel et de poivre

On remue le tout, et on ajoute quelques ingrédients pour donner du goût à tout ça.

Ma recette préférée, c’est le cake fêta – lardons. A vous d’être inventifs ;)

Bien sur, on verse la pâte dans un moule à cake et on recouvre de gruyère râpé pour gratiner avant d’enfourner 20 minutes à 180°, puis baisser la température du four à 160° et laisser cuire encore 30 minutes.

Télécharger la fiche recette

Ensuite, il y a les idées à la mode, celles qui font chic, que l’on retrouve dans toutes les hautes sphères de la cuisine, et si vous avez envie d’entendre un «wahhouuuu» enthousiaste et ébahi lorsque vous amènerez votre plateau sur la table, alors il n’y a plus à hésiter : c’est ce qu’il vous faut.

L’exemple type : les verrines et autres bouchées à la cuillère

Là, vous n’aurez d’autres limites que celles de votre imagination. Et même si c’est pas très bon, on s’en fiche, c’est beau !

Recette de salade nordique :

Ingrédients (pour 6 verrines) :

  • 2 endives
  • 1 pamplemousse
  • 2 kiwis
  • 2 tranches de saumon fumé
  • une petite boîte de thon blanc
  • 150g de fromage de chèvre frais
  • une sauce à base de vinaigre balsamique

Préparation :

Couper finement les ingrédients et les disposer de manière harmonieuse dans les verrines.

Télécharger la fiche recette

Et si aucune de ces catégories ne vous met à la bouche, vous pouvez vous lancer dans une recette plus exotique. Pour peu que vos invités soient des voyageurs dans l’âme, et succès garanti !

L’exemple type : les makis et sushis

Tout le monde en a déjà mangé dans un restaurant japonais. Forcément. Et force est d’avouer que ça en jette. On a l’impression qu’il faut des années de technique pour arriver à ce résultat. Alors qu’il suffit de prendre le coup de main en s’entraînant une ou deux fois. Alors pourquoi se priver !

Crédit photo : Getty images

Là encore, libre à vous de varier les recettes.

Ingrédients de base (pour une quarantaine de makis) :

  • 5 Feuilles d’algue
  • Un gros verre de riz japonais
  • Sauce soja sucrée
  • Natte de bambou pour le dressage (ou à défaut du film plastique)

Faire cuire le riz dans 2 fois son volume d’eau, et laisser refroidir pendant une heure ou deux.

Positionner une feuille d’algue sur la natte en s’assurant que la partie lisse de l’algue soit contre la natte, et que les 8 traits de découpe soient perpendiculaires aux bambous.

Y étaler le riz en fine couche.

Ensuite, on dispose les ingrédients choisis en fins morceaux sur une des extrémités, parallèlement aux bambous. Par exemple, j’aime bien mélanger avocat et saumon fumé, ou encore thon et asperges.

Enfin, on roule de manière très serrée la feuille d’algue dans la natte et on la découpe selon les traits.

A manger avec de la sauce soja sucrée quand on aime le sucré salé, nature sinon.

Télécharger la fiche recette
Rendez-vous sur Hellocoton !